Artglodyte Blog


Myamar miaoo

Et voilà la Birmanie.  Trois petites mûles (nous) un brin paumés, chargées à bloc, vagabondent dans toute cette  « nouveauté » poussiéreuse, .

Conférence, le mirroir est toute ouïe!

On finit par dormir avec un coq coincé en contre ut  toutes  les 10 secondes dès 4 heures du mat,  dans le placard de l’hôtel :o()
Un autochtone aux baskets trouées nous guide gracieusement, refusant catégoriquement toute aumône de notre part, il nous initie aux mystères de Tashilek, ville frontière où nous nous trouvons.

Inspiré par nos aventures  il nous emmène dans deux petits orphelinats.
Face à la joie éclatante de ces enfants qui rencontrent nos clowns, on est tous les trois ( Zia la loupiote adhère grave aussi!)  bouleversés. IMG_2635IMG_2655

On comprend surtout aujourd’hui pourquoi on s’est fabriqué des nez!
On a fait rire des petits êtres qui en ont ben besoin et  dans la ville d’autres viennent nous apprendre à jouer à la toupie et à dire merci en Birman.IMG_2499

On visite des temples immenses, il y a beaucoup de travail de construction et de la crainte mêlée de curiosité avenante dans les regards de ce peuple qui essaie de sortir de plus de cinquante ans de dictature.
Prochain RV Ayui kid’s foundation à Chiangraï… bande de merveilles!!!



Les clowns à la ville (Chiang-Maï)

IMG_2315MaïIMG_2423Mi-novembre: Nouvelle entrée dans la peau des nouveau nez à Chiang Maï, ville du nord mouvementée, belle et polluée, la fête des lumière bat son plein. Loy Kratong…
Fleurs délicates qui voguent  sur la rivière, pétards casse tête, lanternes par milliers envoyées au ciel pour demander  pardon. Pardon pour les vanités, les voitures en paquets, les désirs insatiables, les toucs toucs fous fous , le temple consumériste du « night market », les touristes ahuris, stupéfaits et puis si vite  blasés bien qu’ils bouffent tout en échange de la bath 5 fois plus faible que l’euro.

IMG_2401
  Les Bouddhas pleurent  le tourment des ëtres soumis aux moustiques, aux coliques, à l’illusion du bon marché et du poulet grillé par milliard pour satisfaire les ventres avides.

Une grande ville est souvent magistrale et cruelle.
Ici les émotions  jouent à cache cache dans les temples de métal frappé.
Et les épices arrachent les vœux dévissés de nos illusions de sourire et de vie facile.
DSC07457Les Zazouilles sont invités dans un joli bar ultra  bruyant, sur 50 personnes 10 nous suivent, les autres boivent fument et s’en tapent…
On nous coupe l’élec avant la fin, on joue dans le noir,:o( , on tient jusqu’au bout.Un musicien Thaï qui n’a pas eu peur de notre étrangeté dans le contexte, pleure en nous remerciant…

DSC04861Éreintés nous sommes, mais l’indifférence de la majorité ne nous a pas découragé ni empêché de donner le meilleur de notre sueur… 

Prochaine destination: Paï



Clown’s apparition :o))

Début novembre y a eu:

Maggie’s home-stay, Prachuap Khiri Khan
La mer était omniprésente  juste derrière la rue
ses danseuses écumantes  bondissant sur le muret.
Pourquoi fait on ça?

prépa, trac

prépa, trac

Pourquoi mettre des nez ronds et prendre ce risque chaque fois renouvelé,
le risque de la chute, de la nullité ou pire d’être incompris??
Peut être parce que vaincre nos peurs et prendre un peu l’égo de vitesse  a quelque chose de jubilatoire.

 Entendre rire,  provoquer des émotions déclenche  un rêve d’unité, de fond commun à tous, comme un petit exorcisme universel.
Quelques gouttes  nous tombent dessus, si la mousson refait une sortie, on est bons à essorer, ce sont des trombes quand il pleut ici!
Comme par miracle les nuages s’écartent…IMG_5704DSC00990

  La fête peut commencer,  chanter ensemble,  se    détendre le cœur,  rire et pleurer de la folie humaine et surtout, surtout pas, se prendre au sérieux.
On sue, on s’envole et cette fois c’est réussi, on aime, on est aimés, on nous en redemande, la grâce nous enlace, grande chance, tout est à sa place.
Alors on re- déménage, c’est une des lois du voyage…



Les zazouilles in Thaïlande

Atterrissage de Zazouïe

La première a lieu au festival fantastique des amis Cousin, à Martigné-briand, à 10 bornes des troglos…
Le programme complet est sur ce lien et nous (les zazouïes) on joue dimanche 23 juin à 19h00 on vous y attend…



Des grâces et des news

 Une petite publication pour tout d’abord remercier  ceux qui sont venus le 12 janvier dernier,  le diaporama que Dam’s a réalisé pour l’occasion est visible sur le blog de Troglobal.

Si vous ne l’aviez pas déjà remarqué  Artglodyte et Troglobal sont intimement  liés et vont, dans les mois qui viennent, continuer à unir leurs efforts pour l’épanouissement du site.

Troglobal jusqu’alors « simple » collectif devient également une association dont les buts seront de : « Sauvegarder, développer et promouvoir le activités culturelles, sociales et nomades sises à « Le Tertre de La Rue » 49320 Grézillé. »

Artglodyte, elle, va restructurer ce site internet afin que des pages en fixe rendent compte des activités des artisans et artistes présents: Madou Sculpeur Fondeur (et maintenant nouveau secrétaire de l’asso,)  Denis le forgeron d’art, Céline potière et céramiste, Zaz à la taille de pierre bien sûr, Manoocha musique et vitrail, et d’autres amis (Pako, Mathilde, Julie, Jérémy, Delphine, Dam’s, Gwen, Joachim, Fabou, Lilicoptère, Vince, Gersende, Davee, Dymitri, Guillaume…)  dont les talents si pluriels seront je l’espère de plus en plus visibles au plus grand nombre.

Les buts d’ Artglodyte sont toujours la restauration du patrimoine et des activités artistiques et artisanales.(métiers anciens également).

Ci dessous j’ai enfin compris comment placer mes diaporamas sur ce blog! donc pour se colorer les yeux et profiter  de mes réflexions musicales sur le vitrail, vous pouvez visionner ceci:

Merci à vous et à bientôt



Inter-générationel

Voilà, notre première intervention a eu lieu, à larésidence Pannetier de Brissac-Quincé.

Un des objectifs de ce vernissage chantant était de participer à entretenir le lien social avec nos anciens, nous y retournerons donc le 16 juin pour leur offrir un répertoire complet.  D’ici là, je vous invite à aller voir les 17 artisans-artistes exposants « résidence Pannetier » 81 rue de Verdun à Brissac Quincé. Pièces de forge, vitraux et art de la terre des artisans d’Arglodyte y colorent l’environnement des retraités, ainsi que nombres de peintres et photographes talentueux de la région. C’est ouvert tous les jours entre 15  et 18 heures, entrée libre jusqu’au 25 Mars.

Le Troglochoeur reprend ses répétions tous les mercredi à 21 heures, j’en profite pour rappeler que tout un chacun est bienvenu pendant l’échauffement et les vocalises et plus si affinités….

Images des activités d’ Arglodyte sur cet évenement…

La prochaine fois je vous concocte un beau diaporama..

Flèche juste ci dessous: échauffement et impro du Troglochoeur… Cliquer dessus pour voir les images en musique…

Laisser tourner ça dure 20 mn….




%d blogueurs aiment cette page :